A propos

A propos 

Pourquoi la Plateforme de l’innovation urbaine ?

 

Rapprocher l’innovation des territoires via une plateforme d’open innovation est l’une des dix mesures de la feuille de route du grand plan « Ville durable » présenté par Julien Denormandie, Ministre chargé de la ville et du logement et Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, dans le cadre des 10 ans du Plan ville durable en février 2020.

Ce nouveau service numérique porte l’ambition de favoriser et d’accélérer la mise en relation d’entreprises innovantes et laboratoires de recherche avec les acteurs territoriaux publics et privés, afin de leur permettre de développer, expérimenter et déployer de nouveaux projets innovants pour la fabrique de la ville.

Afin d’identifier les besoins des parties prenantes et définir quels pourraient être les outils nécessaires au développement, à l’expérimentation et au déploiement de projets innovants sur les territoires, le pôle de compétitivité Cap Digital, en étroite collaboration avec la Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN – Ministère de la Transition écologique et solidaire – MTES – et Ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales – MCTRCT) et avec le Cerema, propose une vaste démarche de concertation et coconstruction impliquant l’ensemble des acteurs de l’innovation urbaine. Cette démarche, intitulée « Place de l’innovation urbaine », capitalise ainsi sur l’intelligence collective pour mettre en commun les besoins, freins, opportunités, expérimentations et solutions, avec toute la communauté des acteurs de l’innovation urbaine.

Télécharger le document de présentation : Place de l’innovation urbaine

Edito Cap Digital

Charles Huot

Président de Cap Digital

Transformer les territoires pour et avec tous les acteurs qui font leur résilience

L’histoire nous a prouvé que dans un contexte de crise, comme celui que nous connaissons aujourd’hui, l’innovation doit jouer un rôle central. A ce titre, nous nous réjouissons de voir que le plan de relance récemment annoncé par le Gouvernement accorde une place de choix au soutien à l’innovation. Si cette focale offre bien sûr de nombreuses opportunités pour les 1000+ structures adhérentes de Cap Digital, elle nous renforce surtout dans nos convictions et notre modèle : celui du développement de l’innovation par la collaboration, l’hybridation des compétences et l’intelligence collective. C’est bien là le cœur de notre ADN depuis plus de 15 ans : réunir tous les acteurs innovants dans leur pluralité (PME, Grands Comptes, Laboratoires de recherche, territoires, start-up, financeurs etc.) pour les aider à monter et développer des projets à impact.

Depuis plus de deux ans maintenant, nous nous sommes engagés à placer nos activités à la convergence des deux grandes transitions de notre temps : les transitions numérique et écologique et avons à notre actif de nombreux projets, des plus locaux à l’échelle européenne, qui œuvrent à transformer les territoires pour et avec tous les acteurs qui font leur résilience. En lançant cette concertation nationale « Place de l’innovation urbaine », en étroite collaboration avec le Ministère de la transition écologique, le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et le Cerema, nous avons l’ambition de fédérer une communauté plurielle autour des enjeux de l’innovation urbaine. Comment réaliser et gérer la ville en répondant aux grands enjeux du développement urbain durable ? Voilà la grande question que nous allons collectivement adresser dans les mois à venir en s’attachant à ne s’interdire aucun sujet et à échanger autour de toutes les propositions qui nous seront remontées afin d’identifier les freins existants, de proposer des solutions nouvelles et d’engager une dynamique de projets impactants au service de l’aménagement et la gestion de villes plus sobres, plus résilientes et plus inclusives.

 

Edito D.G.A.L.N.

Stéphanie Dupuy-Lyon

Directrice Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature.

Soutenir l’innovation urbaine pour accélérer la transition écologique

Avec le plan ville durable, l’État accompagne depuis 10 ans les acteurs de projets urbains innovants pour inscrire les villes françaises dans la trajectoire du développement durable. Dans cette logique, près de 500 EcoQuartiers ont vu le jour et la démarche EcoCité avec le soutien du Programme d’investissement d’avenir a permis de concrétiser plus de450 projets. L’urgence climatique et l’érosion de la biodiversité nous imposent d’accélérer la transition vers des territoires sobres, résilients et inclusifs. A ce titre, le recyclage urbain et la réhabilitation des logements sont deux priorités majeures.

L’innovation est plus que jamais nécessaire. Si l’innovation technologique relève les défis techniques qui s’imposent à nous, elle ne saurait pourtant éclipser la voie de l’innovation par la combinaison inédite de solutions robustes et éprouvées. Enfin, l’innovation s’entend dans une dimension sociale pour intégrer l’ensemble des attentes de nos concitoyens et leurs usages, dans la conception de l’espace urbain. Les objectifs du développement durable de l’ONU nous rappellent que « personne ne doit rester derrière / nobody left behind ».

L’objectif poursuivi par ma direction est de soutenir les acteurs publics et privés pour concrétiser des démonstrateurs qui nous permettront de tester de nouvelles solutions et de répliquer celles qui présentent les meilleures performances environnementales, sociales et économiques. Avec un effet vitirine ; ils feront rayonner la créativité et les savoirs-faire français au-delà de nos frontières.

Les programmes d’investissements d’avenir successifs apportent un soutien financier à la prise de risque inhérente à l’innovation. Le droit de l’urbanisme et de la commande publique a récemment évolué et offre désormais des outils opérationnels pour innover. Reste à mettre en relation les acteurs pour la concrétisation de projets démonstrateurs, voilà l’ambition de la refonte des outils de l’innovation urbaine portés par ma direction.

Edito Cerema

Yannick Prébay

Directeur du Cerema Territoires et Villes

L’innovation urbaine dans tous les territoires

Sur ses domaines d’expertise – ingénierie des territoires, rénovation des bâtiments, mobilités, infrastructures, nature en ville, gestion du littoral… – le Cerema porte l’innovation au quotidien grâce à son investissement massif dans la recherche appliquée partenariale (250 agents), dont l’excellence a été reconnue par la labellisation Carnot récente de son Institut Clim’Adapt, dédié à l’accompagnement des territoires pour l’adaptation au changement climatique.

Fort de son implantation territoriale sur plus de 30 sites, le Cerema se démarque en tant que facilitateur de l’innovation, par sa capacité à apporter un accompagnement de proximité aux collectivités désireuses de changer de modèle et de relever les défis de la résilience.

Aussi, devant le constat que les villes petites et moyennes ont parfois des difficultés à s’approprier des innovations souvent développées sur les métropoles ou à intéresser les entreprises innovantes, et que les aménageurs sont confrontés à un bouleversement serviciel et écologique majeur de leur métier, le Cerema a souhaité s’associer à la démarche Place de l’innovation urbaine pour qu’aucun territoire ne soit oublié.

Concrètement, le Cerema organisera des ateliers inter-régionaux cet automne pour mettre en relations collectivités, aménageurs, start-up, entreprises, incubateurs et laboratoires. De Tarbes à Mulhouse, de Lyon à la Méditerranée, d’Angers à Dunkerque, les occasions ne manqueront pas de vous faire entendre sur les freins à l’innovation urbaine et les outils à déployer en réponse.